Couché de soleil à 6500 ft

Ce samedi 14 janvier, j'ai rendez-vous avec une connaissance. Il s'agit de Quentin, pilote privé, évoluant dans la région de Luneville. Sa récente affectation à l'école de l'Air de Salon de Provence, en tant qu'élève pilote officier, va enfin être l'occasion de se rencontrer. Comme convenu, je récupère Quentin à la gare SNCF d'Avignon.

Seize heures approchent, je propose à Quentin deux-trois navigations possibles. On retient la plus variée, qui va nous faire passer de la plaine à la montagne, en surfant avec les premiers sommets alpins. Je prends la météo, notam et tutti quanti. La météo est avec nous : tempête de ciel bleu et vent calme. Ça va le faire !

J'ai réservé la machine de 16h30 à 18h30, et le PA28 repart à l'issu. Je décide d'avitailler pour nous mais également pour le vol suivant le notre. Une fois les réservoirs garnis, la prévol extérieure terminée, nous voilà tous installés à bord. Jean-Yves, passé au club dans l'après midi, se joint également à nous. Dans mon esprit, ce vol revêt plus aspect :

- faire visiter notre belle Provence à Quentin, fraîchement arrivé dans le sud est,
- décoller de jour, et atterrir de nuit
- se servir de ce vol comme dune répétition, pour un futur retour de navigation qui se terminera de nuit
- faire découvrir le vol de nuit à Jean-Yves

Bref, autant de raisons pour passer un bon moment tous ensemble ...

Alignés piste 35, nous décollons à 16h55 soit une heure pile avant la nuit aéronautique.  Sortie en Echo, la ville de l'Isle sur la Sorgue, je maintiens la machine à 2000 ft QNH 1019. On tire droit sur Apt, ce qui nous permet de passer travers Fontaine de Vaucluse, puis verticale Gordes.


Les Hauts de Provence

Verticale GORDES

GORDES au soleil couchant

Nous volons désormais entre le massif des Hauts de Provence et la chaîne du Lubéron ...


Quentin en place avant et Jean-Yves assis à l'arrière

La hauteur du soleil commence à baisser d’amplitude

Une fois passé la sous-préfecture de Vaucluse, la ville d'APT, nous filons droit sur Manosque en montant à 3500 ft. On doit passer un p'tit relief à 2500 ft, et je préfère prendre une marge confortable. Désormais, on chemine le lit de la Durance en remontant vers sa source, en direction de Saint Auban.



En route pour GAP, on libère notre altitude actuelle pour 6500 ft QNH. En vol de nuit, c'est 1500 ft au dessus du relief en zone montagneuse, et le point le plus haut que nous passerons au retour culmine à 5000 ft.

De notre position, nous assistons à la rapide descente du soleil sous la ligne d'horizon : c'est SPLENDIDE !


A droite du soleil, le PIC DE LURE

Désormais à 6500 ft, la vue est imprenable

On passe Sisteron, toujours cheminant la vallée de la Durance, Quentin en profite pour retrouver son précédent lieu de vacances ... Ce couché de soleil est magistral vu à cette altitude.

On pique maintenant sur Avignon, car n'ayant pas déposé de plan de vol, il me suffit d'entrer dans la CTR d'Avignon avant la nuit aéronautique ... ce qui m'évitera d'avoir à le déposer en vol. On est largement dans les temps ... on passe le plateau d'Albion, et travers Le Ventoux, j'entame la descente à 3000 ft en quittant Marseille Information. On prend l'ATIS et repassons avec Avignon Tour.

On entre maintenant dans la CTR, tout proche de la ville de Carpentras. Les lumières au sol commencent à s'entrevoir, les voitures roulent phares allumés ...


en descente sur Avignon

les éclairages font leur apparition

Initialement autorisés pour intégrer une vent arrière 35 main droite, je recontacte pour changer nos intentions. On va poursuivre Novembre Alpha, Whisky pour faire découvrir Avignon By Night à mes deux amis. Je pique sur la Barthelasse ...


après la zone commerciale du Pontet

Travers Novembre Alpha

On passe Novembre Alpha, et je nous laisse descendre le Rhône en laissant découvrir sur notre gauche la ville illuminée d'Avignon et la cité des Papes.



On arrive Whisky, confluent du Rhône et de la Durance, puis c'est un retour sur les installations où nous sommes désormais passés en nuit aéronautique. A ce sujet, le contrôleur ne manquera pas de nous demander si nous sommes qualifiés vol de nuit. Merci Patrice Complice


on remonte la Durance, la ville d'Avignon sur notre gauche

le centre commercial Mistral 7, au sud d'Avignon

Numéro un, j'allonge la vent arrière car initialement nous devions nous reporter verticale 2000 ft. Finale tranquille, pleins volets, la piste éclairée ne peut pas nous laisser insensible tellement que le spectacle est prenant. Quand on fait de la simulation aérienne, et qu'on a posé des centaines de fois en vol de nuit, pouvoir réaliser la manœuvre en réel, c'est carrément jouissif ! Bref, ... ,  très courte finale dans les paramètres, j'arrondis et pose à 60 kt, libérant la piste en charlie. On roule maintenant pour le parking club, au sol, la nuit est bien plus présente qu'en l'air.



Moteur coupé, se sera 1h20 de vol dont les dix dernières minutes en vol de nuit. On a pris un plaisir intense au cours de ce petit vol qui se veut simple en terme de procédures aéronautiques, mais qui a pris une toute autre dimension quand on y intègre le paramètre vol de nuit. Ci dessous, la trace (non GPS) de notre vol :