Obligation du pilote (Licence, aptitude médicale, ...)

Quelques rappels administratifs avant de partir en vol !
Pour répondre aux exigences réglementaires (l’arrêté du 24 Juillet 1991 modifié relatif aux conditions d’utilisation des aéronefs civils en aviation générale et règlement intérieur de l’aéroclub vauclusien), pensez à vérifier que vous êtes à jour au niveau administratif :
- Cotisation de l’aéroclub pour l’année en cours
- Cotisation fédérale + assurance pour l’année en cours
- Licence de pilote en cours de validité
- Aptitude médicale en cours de validité
- Mention sur le carnet de vol de la variante à la SEP nécessaire pour le vol (pas de variante pour le BB)
- Conditions d’expérience récente : « Un pilote ne peut exercer la fonction de commandant de bord ou de copilote sur un aérodyne transportant des passagers s'il n'a effectué, dans les trois mois qui précèdent, au moins trois décollages et trois atterrissages sur un aérodyne de même classe ou type ou sur un entraîneur synthétique de vol qualifié à cet effet. » mais ATTENTION, le règlement intérieur de l’aéroclub est plus restrictif ; Un lâcher est nécessaire sur chaque aéronef et un contrôle en vol est nécessaire si le pilote n’a pas volé depuis plus de 2 mois pour le Piper J3 et le C182 RG et depuis plus de 3 mois pour l’ULM, les C152, le C172, le C182 SMA, et le PA28.

En cas d’accident, si le pilote commandant de bord ne répond pas à l’ensemble de ces exigences, l’assurance pourra se rétracter et le pilote devra assumer l’ensemble des frais occasionnés. :(
OpenFlyer (Réservation en ligne) vous permet aujourd’hui d’être alerté de l’échéance de votre licence, de votre aptitude médicale, de vos conditions d'expérience récente... Demandez au secrétariat ou à votre instructeur de mettre à jour les dates de validité.

 

VOL DE NUIT

De nuit, aux items décrits précédement se rajoutent les deux points suivants :
- être titulaire de l'habilitation vol de nuit pour le PPL ou QVN pour le TT,
- conditions d'expérience récente : "Le détenteur d’une licence qui ne détient pas une qualification de vol aux instruments en état de validité ne peut exercer de nuit en tant que commandant de bord d’un aérodyne transportant des passagers s’il n’a effectué de nuit au moins un des 3 décollages et atterrissages requis dans les 3 derniers mois.
En outre, pour transporter un ou des passagers en circuit d’aérodrome, s’il n’est pas titulaire d’une qualification de vol VFR de nuit ou de l’habilitation au vol de nuit, le pilote doit avoir été autorisé par un instructeur compétent." mais ATTENTION à cela se rajoute l'obligation du règlement intérieur de l'aéroclub d'un contrôle en vol si le pilote n'a pas volé de nuit depuis plus de 3 mois.