Cessna 182 et PA28 à CALVI

Dimanche 27 novembre 2011, sortie prévue avec trois machines. Nous avons réservé un PA28, un Cessna 182 SMA et un Cirrus. Ce dernier ne pourra malheureusement pas se joindre à nous pour la sortie d'aujourd'hui.  Les compagnons de vol arrivent les uns après les autres au club. Jean-Marie et Jean-Yves voleront sur le Cessna, et Christian, Stéphane et moi sur le Piper. Initialement, nous avions prévu une sortie dans les Alpes : Chambéry, Annecy ... mais la situation très anticyclonique de la journée ne nous permettra pas de poser sur ces terrains, envahis par une épaisse brume de vallée. Broken à 100 ft sol, brouillard persistant que les TAF annoncent pour la journée. Terrains de replis envisagés seront de l'autre coté, en Corse. Pour une sortie sur une journée, on fera l'impasse sur Bastia et Figari qui sont les plus éloignés. Reste Calvi et Ajaccio. Finalement, se sera le premier. A moins de deux heures bloc à bloc d'Avignon, Calvi sera une destination de choix, surtout que la météo y semble radieuse.

En place avant droite dans Mike Sierra, notre PA28, Christian, lâcher et à quelques encablures de son examen PPL, assurera le vol aller. Stéphane en place arrière, élève lâché sur ULM et membre assidu de notre club Aéro-Simulation 84, gèrera les prises de vue à la caméra connectée à la radio de bord. Je dépose le plan de vol sur Olivia, et nous voici maintenant tous à bord.

Roulage à dix heures moins cinq, se sera la piste 17 en service. On a prévu du simple : directe le vor du LUC au niveau 075, puis STP (vor de Saint-Tropez) et transit maritime publié via MERLU et Kilo Charlie.
Décollage, puis montée initiale où par la fenêtre droite on aperçoit nos amis du Cessna 182 encore sur le parking club  nous faire des grands signes. Le 182 SMA croisant plus vite que nous partira vingt minutes derrière nous afin qu'on puisse arriver ensemble à Calvi tout en communiquant en vol sur le COM2. On quitte la CTR et passons avec Provence Info qui nous autorise la montée au FL075.


Trace GPS - AirNav Pro (IPAD2)

La suite se passe de commentaires tant la vidéo ci dessous le fait si bien. Malgré tout, on passera avec Marseille Info puis Nice Info. On aura droit à une altération de cap via Cuers pour éviter la zone de parachutage sur le LUC. Au niveau 075, on passe bien au dessus de Cunimbs notés sur la TEMSI EUROC, mais absent de la TEMSI France ! avec une certaine habitude des voyages, j'ai appris à sortir aussi la TEMSI Europe même en restant en métropole, ne serait-ce que pour anticiper les variations des masses d'air.


Trace GPS - AirNav Pro (IPAD2)

Depuis que je vais en Corse, c'est bien la première fois que depuis Saint Tropez au FL 075 (ou 7900 ft au QNH local), on aperçoit déjà les sommets Corse depuis le continent. La traversée se passe rapidement, car à bord du Piper, y'a de quoi travailler et s'occuper avec tous ces écrans.  Depuis notre départ d'Avignon, Christian tient ses caps et son niveau de vol à la main, c'est seulement du coté de OMARD qu'on décide de mettre le P.A. pour soulager le pilote. Notre variation de cap imposée par le contrôle de Nice à Cuers nous a généré du retard sur nos prévisions. Cependant, nous voilà à Whisky de Calvi après heure cinquante de vol.

Trace GPS - AirNav Pro (IPAD2)

On quitte le SIV de Bastia, passons avec Calvi Tour. Malgré une légère composante de vent du nord, nous sommes autorisés à intégrer une semi directe sur la piste 18, nous passons près de la citadelle. Atterrissage piste 18, on dégage en Alpha pour se parker en Charlie 2.
Le C182 est entrée de CTR, ce qui nous laisse une dizaine de minutes pour refueler. Opération terminée, la camion citerne quitte le parking au moment même où nos amis le pénètrent avec leur Cessna. Nous voilà réunis tous les cinq au parking club de Calvi. La navette vient nous récupérer pour nous déposer au terminal. Dix minutes de taxi plus tard, nous voilà installés pour déjeuner en terrasse du restaurant, au port de la Calvi.


En terrasse, pour déjeuner ...


Déjeuner pris en terrasse, au pied de la citadelle, il est temps de rentrer. La nuit aéronautique est prévue pour 17h37à LFMV. Le taxi vient nous récupérer comme prévu, et nous voilà de retour dans le terminal de Calvi Sainte-Catherine. Taxe acquittée (20,65 €), je fait un crochet à la boutique pour acheter quelques produits locaux. En plaisantant avec les collègues, je leur explique que c'est pour caler un p'tit creux si on a faim en croisière !

Bref, on passe la sécurité, et la navette nous ramène au parking club. Un coup de téléphone au BRIA d'Ajaccio pour déposer le plan de vol retour. Se sera un départ 15h00. Dossier météo en main, c'est le vol retour qui se peaufine. Coté Cessna, Jean-Marie et Jean-Yves terminent la prévol. De notre coté, Stéphane prend place à l'avant afin qu'on puisse détailler l'Avidyne et les deux GNS 430, une fois en croisière. La traversée dure une grosse demi heure, et y'a matière à faire pas mal de choses pour s'occuper.

Premier contact avec la Tour, puis demande de mise en route annoncée par l'Atis. On rappelle pour le roulage, puis roulons pour Alpha. Décollage en 36 ...


Trace GPS - AirNav Pro (IPAD2)


Trace GPS - AirNav Pro (IPAD2)

 

On sort de la CTR par Whisky, puis faisons route vers Whisky Charlie. On quitte la Tour pour passer avec le SIV de Bastia qui nous autorise la montée au FL 065. Nul besoin de monter plus haut car le dossier météo étudié à la prévol démontre que le plafond annoncé ne dépasse pas les 5000 ft, et les vents ne seront pas favorables en montant. 


On passe Kilo Charlie, puis peu de temps après, on contacte le SIV de Nice. C'est une directe STP approuvée, en évitant ainsi MERLU. Ces nouveaux transits publiés sont bien pratique et nous font gagner du temps sur la traversée. Du coup, on passe DELTA CHARLIE et non LERMA si on avait transité par MERLU, comme à l'aller.



Nous voilà déjà sur le continent, passant Saint-Tropez puis le LUC.  Le vol se terminera d'une manière aussi tranquille qu'il s'est déroulé ... finalement, j'étouffe le moteur après un vol de 1h50 bloc à bloc. Le Cessna 182 de Jean-Marie et de Jean-Yves se pose dans la foulée.

Voilà le genre de sortie entre pilotes, bien sympathique, qu'il est intéressant de faire pour travailler ses navigations, et surtout passer de bons moments entre passionnés d'aéronautique.